Comité d'Hygiène, de Sécurité

et des Conditions de Travail

tag

Conditions de travail et épisode caniculaire

24/06/2019 par CHSCTD Seine-et-Marne

Conditions de travail et épisode caniculaire

 

Cette semaine va être chaude, très chaude, et comme notre ministère ne fait rien pour améliorer les conditions de travail, qui par ailleurs sont aussi celles des élèves, rien n’a été fait pour prévoir ces épisodes caniculaires qui risquent de se multiplier dans les années à venir (à priori ils n’ont pas encore entendu parler du réchauffement climatique). En revanche notre ministre, et ses équipes communiquent toujours aussi bien et par là même ouvrent grand leur parapluie pour ne pas avoir à assumer certaines responsabilités. C’est pour cela que depuis hier, dimanche 24 juin 2019, les directeurs d’école et les chefs d’établissement ont reçu un certain nombre de courriels pour mettre en place des mesures de prévention (retrouvables en ligne à l’adresse : https://www.education.gouv.fr/cid117879/recommandations-pour-prevenir-les-effets-de-la-canicule.html ).

A la lecture de ces recommandations, on ne peut que se demander si les équipes ministérielles sont déjà venues dans un établissement scolaire, mais surtout on peut s’alarmer sur le mépris qu’ils peuvent montrer envers les conditions de travail des enseignants et des personnels administratifs. Si nous observons de plus près ces recommandations nous pouvons y lire :

  • Vérifier la fonctionnalité des stores ou des volets et les maintenir fermés (bien marrant quand la plupart des établissements ne sont équipés que de rideaux, voir ont une absence totale de système d’occultation) ;

  • Etudier la possibilité de limiter les entrées de chaleur (faut-il prévoir un conseil des maîtres ou des professeurs pour s’atteler à cette tâche qui relève d’une prévention primaire, au même titre que le risque attentat) ;

  • Disposer de thermomètres pour vérifier les températures, même les baies vitrées (au détriment de la prise en charge des élèves, les enseignants devront démultiplier leurs tâches quotidiennes pour faire des relevés de température) ;

Ces recommandations incluent un grand nombre de points sur l’alimentation, les expositions au soleil et à la chaleur pour les élèves, mais aucune à destination des enseignants ou des divers personnels des établissements. Les personnels devront tenir au risque d’un coup de chaud mais maintenir la continuité du service à tout prix, même celui de leur santé.

Une fois de plus notre hiérarchie se couvre du mieux qu’elle le peut en se déchargeant des responsabilités d’un accident sur les directeurs, les chefs d’établissement, les personnels des différents établissements alors qu’aucune mesure de prévention primaire n’a été prise pour s’adapter aux dérèglements climatiques prévus. Les établissements continuent, pour la plupart, à présenter des conditions d’accueil des usagers et des professionnels proches de l’insalubrité et aucun effort n’est fait pour que les conditions de travail soient descentes et dignes de la 7ème puissance économique mondiale.

Aucun fichier pour cet article