Comité d'Hygiène, de Sécurité

et des Conditions de Travail

tag

CHSCTA Créteil lundi 15 juin

15/06/2020 par CHSCTA Créteil

MISSION IMPOSSIBLE ?

Aujourd’hui 15 juin s’est tenu un CHSCTA sur l’évolution de la crise sanitaire et l’annonce fracassante du président Macron d’un retour de tous les élèves dans les écoles et collèges. Il nous a  été communiqué les nouvelles consignes pour le 22 juin et les principaux assouplissements du protocole sur la base du décret : 

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000041991876&categorieLien=id

Mais le protocole sortira demain soir, les OS sont en reunion au ministère ce lundi matin et un chsctm est prévu.

- Le nouveau protocole insisterait sur l’absence de brassage entre les groupes d’élèves = consigne ARS pour isoler l’environnement en cas de suspicion ! Recréation, pas de chgt de classe, échange de matériel possible dans une classe mais pas avec d’autres classes

Le recteur insiste sur le caractère obligatoire de l'École pour tous les élèves dès lundi prochain. Il déclare que l’assouplissement ne concerne pas les lycéens. Car plus on est âgé, plus on peut transmettre le virus. En cette fin d’année pour les lycéens, le but est de continuer à travailler en petit groupe + entretiens individuels.

-         Retour entretien du bâti à la normale : les salles de classe doivent être nettoyées une fois par jour. Partage d’objets, nettoyage une fois par jour. Pas de partage entre les classes.

-         ne pas faire déjeuner les classes ensemble.

-         Groupes d’élèves de différentes classes déconseillés.

-         Possibilité d’un nouveau décret demain soir.

-         Personnel attestant de leur vulnérabilité, n’ont pas à retourner au travail.

La FSU fait remarquer que le protocole est problématique avec les tables double pour la distanciation de 1m. La situation pour les personnels sera alors particulièrement pénible car s’il faut refuser des élèves, il y aura des pressions de parents sur la faisabilité des distanciations. 

Le recteur :

La distanciation et règles d’hygiène sont maintenues mais avec 1 m2 au lieu de 4 m2: donc tout le monde rentre avec 1 m de distance quitte à enlever les tables! Une salle de 30m2 devrait pouvoir contenir 30 élèves même si le recteur reconnaît que ce calcul est sans doute approximatif. Ils doivent être à plus d'1m côte à côte ou face à face,  mais dos à dos ils peuvent se toucher!

“Aujourd’hui le corps enseignant doit trouver des solutions pour accueillir les élèves et je leur fais totalement confiance”, y compris si la solution réside dans le fait d’enlever les tables. Il ne faut pas partir sur l’idée que ça ne va pas marcher, il y a deux solutions : soit vous trouvez une solution pour que ça marche ou soit on accumule les obstacles et on ne va pas être populaire.

La classe ne s’est  pas toujours passée avec des élèves assis à des tables. Avant 1880, les élèves n’avaient pas de table dans les classes.  

La FSU fait remarquer que depuis le 11 mai, les équipes enseignantes ont passé leur temps à remodeler l’accueil des élèves. Beaucoup de stress et beaucoup d’anxiété pour les directeurs et les équipes. On va attendre le nouveau protocole pour communiquer avec les familles.

La FSU demande comment gérer les cas des enseignants qui ont des enfants dans les 4 collèges du Val de Marne fermés pour travaux. Puis comment prendre en charge les élèves d’un enseignant absent. 

M. Le recteur : la nouvelle DASEN du Val de Marne vient d’être nommée et va s’occuper de ce sujet. Le recteur rappelle qu’il ne peut y avoir de mélange de classe, même en cas d’absence de l’enseignant. On fait des récréations sans mélange de classe.

La FSU demande si les emplois de temps seront modifiés par les chefs d’établissements pour s’adapter au protocole et si le changement de règles devra faire l’objet d’une CHS puis d’un CA. 

M. Le Recteur : il ne va pas demander de refaire les emplois du temps dans le second degré pour les 15 jours restants. Peut-être, il faudra aménager un certain nombre de choses pour éviter le brassage d’élèves  (en cours de langues par exemple) ou pour permettre plusieurs services de cantine. Il a parfaitement confiance dans les chefs d'établissement pour répondre au protocole et faire preuve d'inventivité.

Sur les écoles fermées pour cas de COVID, M. Le recteur constate la faiblesse du nombre de cas, mais se pose des questions sur le circuit de l’information. Il n’a pas d’informations supplémentaires sur les écoles fermées.

Sur les demandes d’ASA des personnels, l’école étant obligatoire, elles ont vocation à être très très limitées. Certificat médical pour les personnes vulnérables.

Sur les vacances apprenantes et le dispositif écoles ouvertes, le calendrier est défini, jusqu’au 14 juillet et à partir du 15 aout, il y aura des stages  sur la base du volontariat pour les élèves comme pour les enseignants. Entre le 14 juillet et le 15 aout, ce sont des colonies apprenantes organisées par les collectivités. 

Le recteur précise que la sortie des élèves est maintenue au 4 juillet, mais qu’on aurait pu la décaler d’une semaine; cela n’a pas été le choix.

La FSU demande si le nouveau  protocole sera valable pour la rentrée de septembre.

Pas de réponse. 3 scénarios possibles : plus de virus, pas de protocole, risque modéré, maintien du protocole ou un autre système avec un nouveau confinement.

Le protocole est valable avec l’état d’urgence.

La FSU demande où sont les Masque FFP2 pour les infirmières.

Réponse : le matériel ( masques et surblouses) vient d’être livré aux DSDEN, la conseillère technique leur a annoncé les dates de livraison dans la semaine dans les CMS et les établissements.

La FSU demande un bilan de la médecine de prévention pendant la crise :

Réponse: Cellule d’écoute, retour fort sur la forme d’angoisse lié au retour à l’école.

Sollicités par beaucoup de personnels, ils ont toujours répondu par mail ou par téléphone. Et même des consultations téléphoniques surtout pour les psychologues.

La FSU signale qu’un IEN a félicité des personnels fragiles pour leur reprise car ils font passer l'intérêt de la nation avant celle de leurs familles. Pour la FSU, cette attitude est une mise en danger et non un acte méritoire. 

La FSU demande de préciser la notion de petits groupes dans les lycées : Réponse : C’est à l’appréciation du CE et dans le respect du protocole avec les 4m2 par élève en lycée, par exemple dans le cadre de l'entrainement à l'’oral de rattrapage du bac.

La FSU demande si les contractuels administratifs seront prolongés pour cet été ?

M. Le recteur : Le rectorat a prolongé un certain nombre de contrats, ce n’est pas prévu au delà de début juillet, mais Madame la DRH explique que des études au cas par cas sont possibles, sur demande des directions.